lundi 16 février 2009

Poulet au gingembre

Voyons... Si on vous dit, garantit les retours d'affection ? Philtre d'amour post St-Valentin ? Et qu'il guérirait, selon les légendes, même les cas les plus désespérés comme dans les pubs pour marabout africain... Vous vous doutez peut-être qu'on souhaite évoquer le gingembre, bien sûr ! Mais pour faire chauffer le wok, cette fois-ci. Une racine appartenant à la famille des rhizomes aromatiques ( curcuma, galanga... ) qui nous vient de la lointaine Asie ( Inde, Chine ) et dont l'utilisation dans nos contrées daterait du moyen-age pour cause médicinale... Le carbone 14 n'a pas encore réussi à dater l'origine de la croyance populaire d'un puissant fortifiant anti-pannes... mais aujourd'hui, le gingembre est cultivé dans nombre de pays tropicaux et surtout utilisé dans la cuisine, voire confectionné en friandise sucrée pour le confit.
Dans notre famille, cette racine est invariablement associée au poulet grillé, accompagné d'une boule de riz. C'était une manière comme une autre d'accommoder des morceaux moins nobles comme le cou ou les ailerons de poulet, présents dans les volailles entières à l'époque où le Pac, le poulet prêt à cuire n'était pas omniprésent et nos parents avaient toujours voulu travailler des poulets entiers ( ils avaient un restaurant...) pour raison économique et récupérer les abats pour le bouillon et faire une magnifique soupe aux vermicelles de soja, le canh mien ou un bouillon de riz, le congee des Chinois ou le chao des Viets.
Mais revenons donc à cette recette qui fera partie ensuite du panthéon des incontournables familiaux quand lors des pique-niques de plage à Arcachon, nous sortions la boule de riz et les morceaux de volaille alors que le reste des plagistes privilégiait le bon vieux sandwich jambon beurre. Madeleine de Proust, versant Mékong, quand tu nous tiens !...Sortez la tasse de thé !

La recette proposée tient plus du grillé que du sauté ou du mijoté car là-aussi, il existe des variantes à l'infini de ce plat très populaire en Asie. On conseille d'utiliser des morceaux de poulet plutôt que de le désosser car la chair autour des os aura toujours une saveur incomparable même si l'élégance du geste laissera à désirer. Prévoir des rince-doigts ne sera pas du superflu... Pour les fainéants que nous sommes parfois, il existe des barquettes de poulet découpé pour fricassée, si vous n'avez pas envie de jouer du couperet. Investir dans la qualité du volatile améliorera également la recette ! A Bordeaux, le poulet jaune des landes de St Sever, label rouge, rendra ce plat très gouteux. Sinon... 1,50 € pièce, la poule pac !!! Vu dans une publicité de ... Leader Price, il y a quelques semaines !...
Si vous appréciez le goût prononcé du gingembre, n'hésitez pas à doubler le grammage de la recette et à prendre une racine ayant un peu de bouteille, un rien flétrie et d'une couleur plus foncée car le temps décuple son goût.
A servir évidemment avec du riz blanc nouvelle récolte 2009 qui exhalera tous les arômes frais du riz parfumé. C'est aussi l'un de ces plats, tout bêtement simple à faire et aussi bon chaud, sorti du wok que froid, tiré du sac.


Ingrédients pour 6 personnes :
2 Kg de poulet découpé
Gingembre épluché : 40 g à raper
2 gousses d'ail à hacher
2 oignons
Pincée de sucre pour caraméliser
Poivre noir
Sauce de soja claire : 10 cuillères à soupe
Huile neutre de cuisson


Préparation :

Etape 1 faire chauffer le wok et y ajouter de l'huile en quantité, pour une fois car la cuisson va être longue. Y ajouter peu à peu le poulet en remuant très régulièrement puis baisser à feu moyen. Vous pouvez préparer le riz à cuire !

Etape 2 au bout de 15 mn, le poulet est bien saisi, on ajoute l'ail haché et l'oignon découpé en grosses lamelles qui va confire ainsi que le gingembre rapé. Continuer à remuer pour éviter que le poulet colle aux parois..

Etape 3 verser ensuite la sauce soja uniformément sur le poulet pour déglacer, caraméliser légèrement avec une pincée de sucre et assaisonner de poivre. Continuer toujours à bien remuer : le poulet sera cuit au bout de 20mn dans cette étape.

Si vous n'êtes pas un régiment, vous avez la possibilité de diviser les proportions par 2, un poulet faisant 1,2 kg en moyenne : ne pas hésiter à contrôler l'assaisonnement et rajouter une à deux cuillères à soupe de sauce soja. Cette dernière sauce est plutôt à privilégier car la saumure de poisson, qui pourrait être associée à cette recette, dégage une odeur très forte quand elle chauffe. Les voisins apprécieront... Bon appétit ! C'est mon plat préféré. A la recherche du temps perdu...

Archives de blog

TAGS

abats (2) agneau (3) banane (8) blogging (8) boeuf (57) boisson (4) calamar (9) canard (20) champignons (8) charcuterie (9) conso (1) crabe (7) crevettes (33) dessert (41) dim sum (16) epices (11) épices (13) fruits (13) fruits de mer (16) gibier (1) herbes (5) lapin (2) légumes (26) marché (1) oeufs (10) pates (48) poisson (24) porc (91) poulet (70) restaurant (23) Riz (26) salade (20) Sandwich (6) sauce (7) soupe (38) tofu (8) traditions (20) veau (1) végétarien (3) video mv (5) video recette (126) vidéo recette (21) video voyages (5) Voyages (24)
© Copyright
Tous droits réservés