samedi 18 septembre 2010

Poulet au sel et poivre de Kampot !

Votre poulet dominical aura cette fois-ci le goût de l'épice royale du Cambodge... avec ce fameux poivre de Kampot au goût puissant et on en redemande !

Assurément l'un des meilleurs grains de la planète, dans une région qui apprécie beaucoup cette épice, que ce soit directement dans les plats ou en sauce d'accompagnement, mélangée avec du sel et du citron vert... histoire de changer de la saumure de poisson ! ( photo : Golbez, GNU Free Documentation License 1.2 )

Pour en savoir plus sur sa culture et ses spécificités, n'hésitez pas à consulter les sites spécialisés comme celui-ci ( kampotpepper.biz ) qui propose un reportage vidéo très intéressant. ( photo : Lutz Maertens, GNU Free Documentation License 1.2 )

Mais, après les champs... l'étape ultime du gourmand qui sommeille en nous se déroulera en cuisine pour une recette quelque peu métissée puisqu'à la base, ce poulet au sel et poivre se réalise avec des baies de Sichuan. ( photo : Rainer Zenz, GNU Free Documentation License 1.2 )

C'est un plat que j'avais beaucoup apprécié dans un restaurant chinois à Rouen ( Jardin de Chine ) où les saveurs du sel et du poivre de Sichuan étaient bien mis en valeur.

Tant qu'on est à évoquer cet établissement, outre la cuisine, saluons le service sympa et attentionné... ça change de certaines tables de Chinatown, à Paris... et le décor contemporain... sans aquarium et tout le toutim !

Un restaurant chinois de qualité... et sans la formule buffet à volonté... Pas très loin d'ailleurs du Musée des Beaux-Arts où l'exposition "une ville pour l'impressionnisme " est une bonne entrée en matière ( jusqu'au 26 septembre ) avant le phénomène Monet au Grand Palais à Paris.

Plaisirs des sens donc et plus particulièrement celui du palais dans cette préparation typiquement chinoise où la viande sera frite, pour avoir de la "mache" puis revenue au wok, afin de rehausser les épices.

Les portions indiquées varient de 2 à 4 personnes car cela peut être un plat principal pour deux ou un plat parmi d'autres pour quatre... comme dans un repas asiatique.


Ingrédients pour 2 à 4 personnes :

500 g de poulet désossé
1 cuillère à café rase de sel
Poivre de Kampot en grains
2 cuillères à café de vin de riz ( ou sinon du vin blanc )
1 oeuf
80 g de farine
1 oignon
Huile de friture.

Matériel : prévoir un moulin à poivre.


Préparation :

Etape 1 éplucher l'oignon, le découper en larges lamelles et réserver. Vous couperez ensuite le poulet ( blanc de préférence ) en morceaux ( de la taille de grosses bouchées et assez larges ) que vous assaisonnerez de sel, de vin de riz et de poivre : avec un moulin, moudre et parsemer généreusement l'ensemble. Mettre au frais pendant une bonne demi-heure.

Etape 2 une fois le temps de marinade écoulé, préparer le wok avec suffisamment d'huile pour une friture, à feu vif. Prévoir une assiette pleine de farine et casser un œuf dans un récipient, le battre puis y tremper le poulet. Dès que l'huile est à température, mettre les morceaux de poulet dans la farine, enlever l'excédent et plonger dans le wok. Dès qu'il y a une légère coloration, sortir et faire reposer sur un plat avec du papier absorbant : il vous faudra deux tournées pour faire frire l'ensemble. Attention aux projections d'huile ! Baisser à feu moyen entretemps...

Etape 3 laisser refroidir le wok, vider l'huile et le nettoyer avec du papier absorbant. Puis, remettre une bonne cuillère à soupe d'huile à feu vif, faire revenir les lamelles d'oignon pendant une minute et ajouter les morceaux de poulet : bien mélanger avec une pincée de sel, du poivre au moulin à nouveau... En 1 à 2 mn, votre plat est prêt à être servi !

Vous avez aussi la possibilité d'utiliser de la maizena au lieu de la traditionnelle farine de blé pour avoir une pâte moins compacte et ainsi obtenir un poulet frit plus "léger".

Si vous n'avez pas de poivre de Kampot, utilisez d'autres baies comme certains poivres indiens ou de la péninsule indonésienne, très réputés... à moins que vous ne reveniez sur les grains du Sichuan...

Ce poulet peut également se faire plus nature, à la vapeur ou poché tout entier, cuit dans un bouillon : les morceaux seront ensuite découpés, disposés dans un mélange sel, poivre et engloutis avec délice...

Mais, si vous faites la recette avec la cuisson en friture, simplifiez-vous la vie en vous procurant directement des blancs de poulet déjà prêts afin de vous éviter de désosser une carcasse...

Une recette fleurant bon l'Asie et pourquoi pas un parfum de fête dans l'air... Dans quelques jours, l'une des grandes célébrations du continent pour des cadeaux... des gâteaux... avec la fête de la Lune qu'affectionnent particulièrement les enfants ! ( photo : Adam Jones, Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 )

Mais, pour une ambiance festive, rien de tel que de la musique, de la danse et le Cambodge ! A Kampot ou ailleurs... Dengue Fever, en concert là-bas ! Un groupe manifestement influencé par les références de la pop khmère Ros Serey Sothear et Sinn Sisamouth... Nostalgie, nostalgie...


Highlight5 Sleepwalking Through the Mekong

Archives de blog

TAGS

abats (2) agneau (3) banane (8) blogging (8) boeuf (57) boisson (4) calamar (9) canard (20) champignons (8) charcuterie (9) conso (1) crabe (7) crevettes (33) dessert (41) dim sum (16) epices (11) épices (13) fruits (13) fruits de mer (16) gibier (1) herbes (5) lapin (2) légumes (26) marché (1) oeufs (10) pates (48) poisson (24) porc (91) poulet (70) restaurant (23) Riz (26) salade (20) Sandwich (6) sauce (7) soupe (38) tofu (8) traditions (20) veau (1) végétarien (3) video mv (5) video recette (126) vidéo recette (21) video voyages (5) Voyages (24)
© Copyright
Tous droits réservés