mercredi 27 octobre 2010

Hommage à Madame Cheng !

Madame Cheng ... du Sichuan ??? Vous savez... la tenancière d'un restaurant à Chengdu, cette veuve au visage grêlé par la variole qui aurait invariablement proposé dans sa gargote un plat à base de tofu dans une sauce à base de pâte de soja fermentée, de poivre du Sichuan et de bœuf émincé, devenu aujourd'hui un des grands classiques de la cuisine chinoise. ( photo : Terence Ong, GNU Free Documentation License 1.2 )

Ce mets aurait largement dépassé les frontières du nord de Chengdu, d'où était localisé dans les années 1800, cet établissement pour prendre le nom littéral de ma po tofu, dont la traduction signifie " tofu de la dame au visage grêlé"...

On le conçoit, les Chinois ont inventé des noms de plats plus pittoresques que ce dernier, devenu un incontournable dans plusieurs pays d'Asie avec d'innombrables variations : au Cambodge, j'avais eu le plaisir d'en goûter un parfumé au lait de coco... ( photo : mailer_diablo, GNU Free Documentation License 1.2 )

Et dans ces colonnes, une version vous est proposée avec du tofu frit, pour avoir le plaisir de la texture !

Le Canard inaugure d'ailleurs aujourd'hui un nouveau tag pour les adeptes d'un régime alimentaire sans viande et peut-être qu'à l'avenir, il sera question d'un second blog dédié à la cuisine asiatique végétarienne...

C'est du moins en projet, pour reprendre nos quelques recettes sans viande et d'adapter ce qui peut l'être... ( photo : Charles Haynes, C.C Attribution-Share Alike 2.0 License )

Voilà donc notre hommage à ce plat emblématique pour évoquer à nouveau le tofu qui est loin de faire l'unanimité dans les contrées occidentales... ( absence de goût, texture... )

Disons que ce qui en fait sa popularité est son omniprésence en Asie, son coût modique pour des protéines et son adaptabilité : à savoir, son absence de goût qui fait qu'en fonction de l'assaisonnement, le tofu prend le goût de la préparation.

Dans la recette express qui suit, résultat d'une petite improvisation en faisant les courses dans un supermarché classique, la marque Sojasun proposait du haché végétal ( à base bien sûr de soja ), ce qui change des carrés de tofu classique.

Attention tout de même à ne pas charger en sel car ce produit est proposé assaisonné ( tomate, sel, sucre, oignon ). Et puis, pour avoir de la consistance, des germes de haricots mungo accompagneront opportunément notre repas ( avec le riz, bien sûr ! ).

Pour faciliter cette préparation, la marque Lee Kum Kee qu'on voit toujours dans les boutiques spécialisées propose une sauce prête à l'emploi pour le ma po tofu mais vous pouvez travailler plus spécifiquement votre recette en reprenant les bases ici même !



Ingrédients pour 2 personnes :

240 g de haché végétal " Sojasun "
1 gousse d'ail
2 cuillères à soupe de vin de riz ( ou à défaut, du vin blanc )
5 cuillères à soupe d'eau
1 cuillère à soupe de sauce de soja claire
1 cuillère à soupe de sauce "Ma po to fu"
1 cuillère à café de sucre
1 oignon vert
1 petite cuillère à café de poivre de Sichuan
Quelques brins de coriandre
50 g de germes de haricots mungo.


Préparation :

Etape 1 éplucher la gousse d'ail et l'oignon que vous hacherez. Rincer la coriandre et les germes de haricots que vous réserverez. Effeuiller la coriandre que vous couperez grossièrement et mettrez lors du dressage. Torréfier légèrement les baies de Sichuan au wok puis moudre les grains.

Etape 2 faire chauffer votre wok avec un filet d'huile et l'ail haché, vous y mettrez ensuite le haché de soja pendant une minute. Ajouter à présent les deux sauces, le vin de riz, le sucre et l'eau en mélangeant bien l'ensemble. Continuer la cuisson pendant 1 à 2 mn, verser un peu plus d'eau si besoin est. Enfin, mettre dans le wok les germes de haricots mungo puis l'oignon haché : bien mélanger et servir après avec ces légumes croquants, à peine saisis. Parsemer de brins de coriandre et de poivre de Sichuan.

Il conviendrait peut-être d'ajouter un autre mets à notre riz blanc national, outre ce plat de soja, pour avoir un repas plus complet sans faire des agapes royales... Ce week-end, vous sera proposée la troisième et dernière recette consacrée à la cuisine du Sichuan avec le poulet bang bang, dans sa version aux cacahuètes. ( photo : Terence Ong, GNU Free Documentation License 1.2 )

Ensuite, dans ce mois de novembre qui sentira les effluves de la saison morte, soupes et viandes mijotées seront de la fête, tout comme les parties les moins nobles... les abats puisque cela sera la période des produits tripiers. ( photo : Mattia Luigi Nappi, GNU Free Documentation License 1.2 )

Chine ( mode de Wuxi... ), Vietnam ( ragoût au vin de riz... ) seront à la carte de ces prochaines semaines sans oublier ceux qui sont là pour longtemps : cinq parfums, viandes de porc... de canard pour célébrer les prochaines fêtes...

L'Auberge espagnole du Mékong reste toujours ouverte pour vous accueillir... Point de vacances. Vous êtes toujours nos invités !... ( photo : Corrinne Milsom-Mann, Creative Commons Attribution 2.0 License )

A moins que vous ne préfériez vous rendre à Singapour... pour aller goûter à la cuisine de l'Iggy's, le restaurant qui vient d'être sacré meilleur restaurant d'Asie par le guide gastronomique indépendant Miele. Ce dernier se targue d'avoir recensé 450 établissements sur 17 pays... Et le N°2 ??? L'Atelier de Joël Robuchon à Hong-Kong ! Rien que ça.. ( photo : Calvin Teo, GNU Free Documentation License 1.2 )

( photo : Jakub Halun, GNU Free Documentation License )

Archives de blog

TAGS

abats (2) agneau (3) banane (8) blogging (8) boeuf (57) boisson (4) calamar (9) canard (20) champignons (8) charcuterie (9) conso (1) crabe (7) crevettes (33) dessert (41) dim sum (16) epices (11) épices (13) fruits (13) fruits de mer (16) gibier (1) herbes (5) lapin (2) légumes (26) marché (1) oeufs (10) pates (48) poisson (24) porc (91) poulet (70) restaurant (23) Riz (26) salade (20) Sandwich (6) sauce (7) soupe (38) tofu (8) traditions (20) veau (1) végétarien (3) video mv (5) video recette (126) vidéo recette (21) video voyages (5) Voyages (24)
© Copyright
Tous droits réservés