jeudi 13 janvier 2011

Poulet aux trois sauces

 
Tenir un blog de cuisine a au moins un avantage indéniable... c'est de déguster une multitude de plats différents, tout au long de l'année, histoire d'alimenter ces colonnes. Malheureusement, l'envers du décor est qu'on mange... on goûte, on regoûte...et la prise de poids est assurée !

A force de tester, de rechercher... la balance a vite fait de pencher de l'autre côté du cadran... mais ceci est une autre histoire...

 ( photo : Daderot, CC AS 3.0 Unported )
Comme celle qui continue et dont la date de naissance remonte à janvier 2009. A l'approche d'entamer la troisième année d'existence de ce Canard, la motivation et le plaisir restent intacts et les idées continuent de nous faire avancer : on en est à notre 222e article. Ouf !

Autre conséquence : cela oblige vraiment à avoir une cuisine relativement spacieuse ou plutôt parfaitement rangée... car préparer des plats, en variant les plaisirs, implique d'avoir une multitude de denrées.

 ( photo : Calvin Teo, CC AS 3.0 Unported )
Chinois, coréens, japonais, thailandais, vietnamiens etc... tous ces produits finissent par s'entasser par dessus les uns des autres et le réfrigérateur semble être en perpétuel surstockage !

Dans tous ces condiments... c'est le soja qui semble être à l'origine de nombreuses préparations car si les Etats-Unis sont les principaux producteurs de cette plante, c'est bel et bien en Asie qu'on l'utilise dans l'alimentation des populations.

Ainsi, les Japonais consomment en moyenne près de 7 litres de sauce de soja par habitant et par an, un record ! On se contentera pour la recette de quelques cueillères à soupe, cela fera très bien l'affaire... Toutes ces sauces sont obtenues à partir de fèves de soja fermenté, selon différents stades et quelques aromates complémentaires.

La sauce hoisin, bien connue des amateurs de canard laqué ou de rouleaux de printemps, est obtenue avec l'ajout de sucre, de cinq épices et d'amidon tandis que la sauce de soja, plus classique est un mélange naturel de soja, d'eau, de sel et de blé.

La sauce aux haricots noirs... le retour, après s'être immiscée dans le ventre d'une daurade royale précédemment, ce condiment est le compagnon idéal de nombre de préparations culinaires ( viandes, fruits de mer ) et on trouve ces fèves noires de soja, fermentées et concassés, nature ou mélangées avec de l'ail et du piment.

Voilà donc le destin de notre gallinacé dominical : badigeonné de ces trois grâces et rôti, comme il se doit, afin d'être un péché de gourmandise, sur notre table immaculée.


Temps de préparation : 1H 45

Ingrédients pour 5, 6 personnes :

1 poulet fermier de 1,7 kg
2 gousses d'ail
1 morceau de gingembre ( taille d'un pouce )
2 cuillères à soupe de sauce aux haricots noirs
2 cuillères à soupe de sauce de soja claire
1 cuillère à soupe de sauce hoisin
1 cuillère à soupe de sucre
2 cuillères à soupe de vin de riz
1/2 cuillère à café de cinq épices
1 cuillère à café d'huile de sésame


Préparation :

Etape 1 éplucher l'ail puis hacher le tout. Dans une petite casserole, mettre un filet d'huile à feu moyen et faire revenir brièvement les gousses hachées puis ajouter tous les aromates : le vin de riz, type Shaoxing, les trois sauces, l'huile de sésame avec 10 cl d'eau, le cinq épices et le sucre. Bien mélanger et faire mijoter la préparation à petits bouillons pendant 2 mn. Laisser refroidir.


Etape 2 préchauffer le four à 180°C. Cela vous laisse le temps de mettre votre poulet sur un plan de travail et d'incorporer à l'intérieur de la volaille 2 cuillères à soupe de la sauce à présent refroidie. Fermer par le croupion au moyen de 2, 3 cure-dents. Badigeonner l'ensemble de votre poulet avec deux autres cueillères à soupe de sauce.


Etape 3 mettre le poulet au four dans un plat, tout en bas : cuisson pendant 25 mn. Tourner le poulet, mettre au fond du plat l'équivalent d'un verre d'eau et badigeonner le dessus de la volaille avec la sauce : on repart pour 25 mn.  Tourner et badigeonner à nouveau : cuisson pendant 20 mn mais couvrir le poulet d'une feuille de papier aluminium.

Refaire une dernière fois l'opération sur 20 autres minutes en rajoutant un peu d'eau. Sortir le poulet, enlever les cure-dents et recueillir le jus de cuisson que vous dégraisserez et placerez dans une saucière. Couper le poulet et servir avec du riz blanc.

En attendant les beaux jours et le retour du barbecue, voilà un poulet rôti, fondant et parfumé à souhait... le résultat de cette recette d'Anne Willan, extraite du livre " La cuisine asiatique " dans la Sélection du Reader's Digest (  Collection Cuisine en Images ) pour cette volaille à la mode cantonaise.

Histoire de changer d'une autre préparation de poulet, à la mode de Shanghai, qui lui est poché dans deux sauces soja.

Rappelons que le poulet est le nom que l'on donne à une jeune volaille, indépendamment de son sexe, puisque ces volatiles sont à consommer après quelques mois d'élevage. Quelque temps plus tard... vous aurez une poule ou un coq ! Et là, le rôti sera à oublier...

( photo : BrokenSphere, CC AS 3.0 Unported )
Vu le prix abordable de cette viande, n'hésitez pas à acheter une volaille fermière de qualité, vous devriez sentir la différence, notablement. A moins qu'il ne vous reste dans votre congélateur, du premier choix, vestiges de vos dernières agapes : chapon ou poularde...

En parlant de fêtes, notez d'ores et déjà sur votre agenda, que le traditionnel défilé du nouvel an dans le 13e à Paris aura lieu dimanche 6 février vers 13 H 30, avenue d'Ivry. Sauf contrordre de dernière minute, plusieurs autres défilés dans d'autres arrondissements parisiens, comme à Belleville, auront lieu le même jour, contrairement à l'année dernière où les festivités s'étaient étalées sur une semaine.

Habituellement, plusieurs centaines de milliers de personnes assistant à cet incontournable défilé, si vous voulez profiter tranquillement, prenez vos dispositions car dès midi, les restaurants sont déjà pleins... et évitez la voiture !

Le magazine indépendant du 13e ( " Le 13 du mois " ) vient d'ailleurs de sortir dans le quartier, en vente en kiosques et sur les marchés : on y évoque une petite soupe vietnamienne pour notre partie culinaire...

Alors, un repas de nouvel an... Voilà ce qui nous attendra d'ici début février... Lapin et chat pointent déjà leurs oreilles, par l'odeur alléchés...

Archives de blog

TAGS

abats (2) agneau (3) banane (8) blogging (8) boeuf (57) boisson (4) calamar (9) canard (20) champignons (8) charcuterie (9) conso (1) crabe (7) crevettes (33) dessert (41) dim sum (16) epices (11) épices (13) fruits (13) fruits de mer (16) gibier (1) herbes (5) lapin (2) légumes (26) marché (1) oeufs (10) pates (48) poisson (24) porc (91) poulet (70) restaurant (23) Riz (26) salade (20) Sandwich (6) sauce (7) soupe (38) tofu (8) traditions (20) veau (1) végétarien (3) video mv (5) video recette (126) vidéo recette (21) video voyages (5) Voyages (24)
© Copyright
Tous droits réservés