samedi 14 mai 2011

Poulet au coca-cola !

 Voilà un plat surprenant à tous les niveaux... car mélanger ce célèbre soda à une sauce typiquement chinoise est un pari qui semblait audacieux au départ... mais s'avère une grande réussite culinaire !

( photo : WiNG, CC AS 3.0 Unported )
Aussi ne boudons pas notre plaisir en incorporant le coca-cola, symbole d'une nourriture américaine, fast-food, dans notre cuisine pleine de l'abondance des terroirs d'Asie.

( photo : TangHon, CC AS 3.0 Unported )
On signale au passage que nous n'avons été nullement rétribués pour vanter les mérites de la boisson gazeuse la plus connue au monde, même si involontairement cette recette aurait coïncidé avec les 125 ans de la firme d'Atlanta, célébrés le week-end dernier...

( photo : B.Weinstein, CC AS 2.0 Generic )
L'histoire retiendra que ce soda fut crée en 1825 et que selon une légende bien entretenue, seuls deux employés seraient censés connaitre sa composition exacte : la recette miracle est toujours entreposée dans un coffre-fort à Atlanta.

( photo : CC BY SA 2.0 FR )
Mais c'est bien la saveur particulière du coca qui nous intéresse aujourd'hui pour une version revue et corrigée d'un poulet braisé au caramel, à la mode cantonaise, tirée de l'excellent blog américain consacré à la cuisine chinoise " Appetite for China ".

( photo : Party Lin, CC AS 2.0 Generic )
Selon les spécialistes, le goût du coca, que nous retrouverons dans notre préparation mais mélangé à d'autres ingrédients, est dû aux essences d'agrumes ( citron, orange ) et de vanille. En ajoutant le sucre abondant dans cette boisson, on obtient un excellent additif à la base de la cuisine chinoise, la sauce de soja.

( photo : Wenlensands, CC AS 3.0 Unported )
Car le poulet au coca-cola est bel et bien un plat chinois... même si là, vous vous doutez bien qu'on ne va pas invoquer le mandarin x ou le général y... Pour mieux comprendre la "génèse" de cette préparation, rappelons qu'en Chine comme dans d'autres pays asiatiques, du fait de leur fermeture idéologique, tout ce qui venait d'occident avait un côté magique pour la population, sevrée de ces produits de consommation courante.

( photo : WorldAccent, CC AS 3.0 Unported )
Comme le signale très bien l'auteur de "Appetite for China", dans une de ses anecdotes... lors d'un repas avec des parents à Pékin, le maitre d’hôtel leur avait présenté avec beaucoup de cérémonial une bouteille de coca, comme s'il  s'agissait d'un Château Margaux !

( photo : Sanwuisusp, CC AS 3.0 Unported )
Je me rappelle aussi qu'à l'époque de l'embargo américain sur le Vietnam qui pris fin en 1994, la population était aussi très friande de ces petites canettes rouges... issues de la contrebande et provenant généralement de Singapour.

( photo : CC AS 3.0 Unported ) 
Mais la concurrence est importante en Asie du Sud-Est avec Pepsi dont la notoriété est quelquefois supérieure.

Aussi, pas d'à priori défavorable pour la boisson et cette recette familiale en Chine car en France, le premier restaurant à avoir proposé ce type de plat avait eu droit à des remarques appuyées sur cette association insolite au pays du grand Escoffier.

L'idée directrice de ce poulet est de faire mijoter et caraméliser notre poulet en contrebalançant bien sûr le sucre par de la sauce de soja. En y ajoutant deux, trois autres ingrédients... pas plus, le résultat est excellent, n'ayons pas peur des mots.


Temps de préparation : 35 mn

Ingrédients pour 3 personnes :

600 g de chair de poulet
20 cl de coca-cola
4 cuillères à soupe de sauce de soja claire
2 cuillères à soupe de vin de riz chinois ( à défaut, du vin blanc sec )
1/2 cuillère à soupe de poivre gris fraichement concassé
2, 3 tiges de ciboule ( ou ciboulette ).


Préparation :

Etape 1 préparer votre poulet en le désossant et en le coupant en morceaux de la taille d'une bouchée avec la peau. Mettre ces morceaux dans un saladier avec deux cuillères à soupe de sauce soja, mélanger et laisser reposer 15 mn. Entretemps, nettoyer la ciboule et hacher finement.


Etape 2 à feu moyen, verser une cuillère à soupe d'huile et à température, ajouter le poulet que vous ferez revenir au moins cinq minutes. Ensuite, verser dans le wok, le reste de la sauce soja ( 2 cuillères ), le vin et le coca qui va frémir illico ! 


Bien mélanger et continuer la cuisson pendant 15 à 20 mn, toujours à découvert et à feu moyen. Au moment de servir, parsemer de poivre et de ciboule hachée.

Vous avez plusieurs possibilités concernant votre volaille : soit vous utilisez comme dans la version originale des ailes de poulet, auquel cas vous prendrez environ 1 kg ou vous pouvez prendre un poulet et le désosser en prélevant ce qu'il vous faut pour la recette.

On trouve toujours quoi faire avec cette viande gouteuse pour de multiples idées de sauté au wok et la carcasse est idéale pour parfumer vos bouillons et autres soupes, comme on l'avait vu dernièrement avec notre phở au poulet.

Deux avantages à faire cette recette... et tout d'abord son extrême simplicité, volontairement voulue par son auteur, de manière à mettre en avant en quelque sorte le goût du coca-cola, associé aux autres ingrédients. Les saveurs au final rappellent quelque peu un poulet au gingembre caramélisé... très convaincant !

( photo : deror_avi, CC AS 3.0 Unported )
La préparation est certainement l'une des plus simples du blog, autrement dit elle est inratable... même pour quelqu'un qui n'a jamais touché une casserole de sa vie ! Les ingrédients sont en outre aisément accessibles... pour une fois,on ne vous demande pas de dévaliser Tang, Paristore et consorts...

L'autre plus est peut-être son originalité car on aurait probablement pas pensé à cette association assez improbable. Probablement que vos convives à l'énoncé du plat auront envie de se lever subitement en se souvenant d'une certaine urgence... mais ils se rassoiront rapidement en dégustant le fruit de vos efforts ( " que c'est bon " !... ).

( photo : P.Semanaz, CC AS 2.0 Generic )
Des variantes pour plus de saveurs dans ce poulet ? Certains mettent de la citronnelle, d'autres du ketchup ou du gingembre... A vous d'y apporter la touche personnelle pour faire la différence ou de rester dans la simplicité, source également de différenciation...

Le Canard du Mékong, entre Orient et Occident ??? Pas encore un blog fusion... type auberge espagnole... mais pour la prochaine, on conjuguera allègrement dans notre cuisine saveurs chinoises, françaises et vietnamiennes !

Et si vous appréciez la viande au goût sucré... on prévoit bientôt le pot de miel pour la semaine prochaine comme d'autres recettes de volaille. Soyez des nôtres !

P.S : le nouveau numéro du magazine consacré à notre quartier préféré de Paris, Le 13 du mois, vient de sortir dans sa septième édition. On en reparle prochainement !

Archives de blog

TAGS

abats (2) agneau (3) banane (8) blogging (8) boeuf (57) boisson (4) calamar (9) canard (20) champignons (8) charcuterie (9) conso (1) crabe (7) crevettes (33) dessert (41) dim sum (16) epices (11) épices (13) fruits (13) fruits de mer (16) gibier (1) herbes (5) lapin (2) légumes (26) marché (1) oeufs (10) pates (48) poisson (24) porc (91) poulet (70) restaurant (23) Riz (26) salade (20) Sandwich (6) sauce (7) soupe (38) tofu (8) traditions (20) veau (1) végétarien (3) video mv (5) video recette (126) vidéo recette (21) video voyages (5) Voyages (24)
© Copyright
Tous droits réservés