mardi 31 mai 2011

Poulet char siu

 C'est en m'attelant à la confection de ce poulet que je m'aperçus au final qu'il s'agissait d'une préparation cantonaise char siu dont nous avons déjà parlé à maintes reprises... alors que j'étais parti pour un poulet au miel épicé, un plat succulent dégusté l'été dernier dans un restaurant chinois de Phnom Penh,  ( Tea Club Restaurant au 199, rue 63 )... 

  Encore le char siu... Tous les chemins décidément  mènent-ils donc à Rome ???

Et toutes les bonnes recettes de cuisine asiatique convergent souvent de belle manière du côté de l'empire chinois aux cuisines régionales multiples et dont la diaspora a essaimé dans tout le Sud-Est, jusqu'à influencer les pratiques locales.

Char siu désigne désigne en chinois le mode de cuisson traditionnelle au four où des bandes de porc, reliées à des crocs de boucher, grillaient et étaient caramélisées grâce au miel appliqué au final.

Au XXIe siècle, à moins d'aller à Hong-Kong et dans le sud de de la Chine pour disposer de fours gigantesques, on prépare la viande plus simplement avec les moyens d'une cuisine traditionnelle... comme on vient de le voir récemment dans la confection de nos sandwiches xa xiu ( en vietnamien ), made in XIIIe !

( photo : J.S. Burner, CC AS 2.0 Generic )
Et outre le banh mi et le snacking en mise en bouche froide, vous trouverez aussi le porc char siu dans les petits pains à la vapeur et dans les soupes... vous l'avez compris, il s'agit d'un ingrédient indispensable dans le réfrigérateur du parfait ménage asiatique...

Cela passe d'ailleurs fort bien l'étape de la congélation, ce qui vous permet d'en préparer à l'avance. Et nous voici partis pour une variation de cette recette au poulet, inspirée par le blog Appetite for China pour tous ceux qui préfèrent la volaille pour diverses raisons.

En Asie, la viande de porc est très utilisée pour des raisons économiques évidentes mais quelquefois, en Malaisie et en Indonésie, deux pays musulmans ayant une forte minorité chinoise, cette viande est proposée sous le manteau pour ne pas choquer les coutumes locales.

Il existe des sachets de poudre prêts à l'emploi pour réaliser cette viande rôtie que vous trouverez dans tous les commerces spécialisés mais à l'heure où les scandales alimentaires se multiplient, on peut émettre quelque légitime réserve à l'encontre des ingrédients transformés là-bas...



Dernièrement, l'histoire des pastèques qui "explosent" ( voir vidéo ) dans la province de Jiangsu à cause d'un fertilisant chimique mal employé aurait fait sourire si cette affaire confinait au cas isolé... Notre page Facebook fait presque quotidiennement état de scandales aux produits alimentaires où l’appât du gain est plus fort que toute autre considération morale...

 Ainsi en avril, nous nous étions émus de l'utilisation de borax pour transformer de la viande de porc en bœuf dans certains restaurants ! Pour ceux qui ont encore faim... poursuivons...

Comme d'habitude, pour en revenir avec la recette, on force sur le rouge de la viande avec l'adjonction de colorant alimentaire  ( en vente chez Tang, Paristore and co... et autorisé en France ! ) que vous pouvez remplacer par l'écarlate de la pâte de soja fermentée de la même couleur...

Mais cette couleur, aussi artificielle soit-elle, est presque indispensable à cette préparation : le visuel reste important dans un plat et représente un signe de bonne fortune dans le monde sinisé.


Temps de préparation : 50 mn


Ingrédients pour 2 personnes :

2 cuisses de poulet
1 cuillère à soupe de sauce de soja claire
1 cuillère à soupe de sauce hoisin
1 cuillère à soupe de miel
1/2 cuillère à soupe de vinaigre de iz
1 cuillère à café d'huile de sésame
1/4 de cuillère à café de sel
Une petite pincée de colorant rouge alimentaire.

Préparation :


Etape 1 couper en deux pilons et avant-cuisses. Mélanger ensuite dans un saladier l'ensemble des ingrédients de la recette et ajouter le poulet que vous allez badigeonner avec la marinade. Mettre le poulet égoutté dans un plat allant au four, la peau en bas et laisser reposer 15 mn environ.


Etape 2 préchauffer votre four à 190°C pendant quelques minutes et enfournez votre plat. Au bout de 15 mn, retourner vos morceaux de poulet et terminer la cuisson avec 15 à 20 mn supplémentaires.

Et voilà, le Canard Du Mekong revient après une petite pause forcée... due à quelque soucis d'ordre médical et après quinze jours d'abstinence... cela fait du bien de se retrouver derrière un clavier et d'écrire ! Le rythme de parution devrait reprendre son cours normal progressivement.

Lors de ces derniers jours, pour se refaire une santé à la parisienne, une expo au programme au jardin des Tuileries qui accueillait les 27-29 mai l'expo Jardins dédiée aux tendances du jardin urbain notamment.

Et là, une belle vision de poulailler aérien moderne avec de beaux spécimens gallinacés... De là à imaginer la prochaine recette... il n'y a qu'un pas... mais la surprise fut de taille quand loin du tumulte de la foule, à l'écart, je vis cette petite surprise, en plein Paris...

 Vive la nature...! Avec sa générosité.

N'oublions pas pour autant nos nourritures terrestres... c'est de saison, on vous prépare un spécial barbecue, une recette pour avoir du tonus avec des racines de ginseng et une version extra gourmande pour les adorateurs du Bo Bun... La version originale n'a qu'à bien se tenir ! 

 Vous pouvez vous remettre à table...!

( photo : Mojoaxel, CC AS 3.0 Unported )

Archives de blog

TAGS

abats (2) agneau (3) banane (8) blogging (8) boeuf (57) boisson (4) calamar (9) canard (20) champignons (8) charcuterie (9) conso (1) crabe (7) crevettes (33) dessert (41) dim sum (16) epices (11) épices (13) fruits (13) fruits de mer (16) gibier (1) herbes (5) lapin (2) légumes (26) marché (1) oeufs (10) pates (48) poisson (24) porc (91) poulet (70) restaurant (23) Riz (26) salade (20) Sandwich (6) sauce (7) soupe (38) tofu (8) traditions (20) veau (1) végétarien (3) video mv (5) video recette (126) vidéo recette (21) video voyages (5) Voyages (24)
© Copyright
Tous droits réservés