lundi 6 juin 2011

Big Bo Bun...

 La version xxl du bœuf aux vermicelles de riz, traduction littérale de bo bun, est arrivée ! Pour profiter d'une légère accalmie sur le front des nouvelles affirmant que la consommation de crudités est désormais sans risques, nous voilà repartis pour une autre variation de ce grand classique de la cuisine vietnamienne...

Encore que cette délicate association de pâtes de riz, de crudités ( carotte, concombre, salade et germes de haricots mungo ) et de protéines ( boeuf, nems, crevettes ) soit presque considéré comme un plat parmi tant d'autres au Vietnam.

 ( photo sous CC AS 3.0 Unported )
Pas de mise en avant spéciale ou d'établissement dédié uniquement à cet incontournable vietnamien que vous aurez même du mal à trouver là-bas...

 ( photo : Yun Huang Yong, CC AS 2.0 generic )
Selon la région où vous vous trouvez, on vous proposera plutôt ses cousins gourmands locaux tels le bun cha ou le bun thit nuong... des vermicelles de riz à nouveau associés à des crudités, des herbes aromatiques... et de la viande de porc ! Le boeuf souvent d'importation, restant une viande assez chère.

Mais que ceci ne nous empêche pas d'apprécier le bo bun royal à sa juste valeur... A ce sujet, nombre de Vietnamiens évoquent plutôt la dénomination bun bo ( vermicelles de riz au bœuf ), plus réaliste mais moins commerciale... 

Rappelons que la version de base de ce plat est un mélange très gouteux de nouilles de riz, de crudités, d'herbes et de bœuf qu'on a ensuite enrichi avec des nems et que nous allons aussi garnir de crevettes saisies au saté... une préparation spéciale gourmande mariant viande et fruit de mer comme cela se pratique le long du fleuve Mékong.

( photo : D. Werner, CC AS 2.0 Generic )
Ce qui se pratique malheureusement dans certaines échoppes traiteurs asiatiques en France est la vente de bo bun à emporter et à réchauffer au  micro-ondes... les crudités auront apprécié le traitement ! Le reste d'ailleurs aussi...

 
( photo : A. Turkus, CC AS 2.0 Generic )
Mais ne boudons pas tout notre plaisir... car ce sont les cartes de quelques restaurants vietnamiens à Paris qui m'ont inspiré l'ajout de crevettes dans ce plat, à l'origine, rigoureusement codifié... Innovation ou orthodoxie...? On a choisi pour vous !

Souvent, la viande de bœuf émincée est cuite au wok nature mais des variations comme l'adjonction d'un peu de poudre de curry ou de saté épice agréablement votre préparation version xxl, à déguster en plat principal royal !

Voici un plat, somme toute très simple à réaliser et que vous pouvez faire à l'avance : seule la viande et les crevettes seront cuits au dernier moment quand vos convives passent à table. Comme souvent, la cuisine asiatique demande pas mal de préparation avant... ensuite on peut profiter du repas et de ses invités.

( photo : Mike, CC AS 2.0 Generic )
Spécial débutants... pour tous celles et ceux qui voudraient se lancer dans cette recette et qui ne voudraient pas écumer la terre entière, deux ingrédients facilement remplaçables la poudre de saté et le vermicelle de riz que vous pouvez changer par de la poudre de curry ( une cuillère à café ) et du vermicelle long de blé ( type capellini )

Temps de préparation : 50 mn

Ingrédients pour 3 grands bols :

200 g de vermicelle de riz
300 g de boeuf ( viande à griller )
6 petits nems
10 crevettes crues de taille moyenne
150 g de germes de haricots mungo
1 petit oignon
1/2 cuillère à café de sucre
1,5 cuillère à soupe de poudre saté
3 cuillères à soupe de sauce de poisson
1/8 de concombre
1 à 2 feuilles de laitue
1 petite carotte
50 g de cacahuètes
Feuilles de menthe et de coriandre.


Sauce d'accompagnement :

Sauce de poisson
Vinaigre de riz
Sucre roux
1 gousse d'ail
Quelques morceaux de carotte
Piment ( en rondelles ou en purée sambal oelek )


Pour la préparation de la sauce : Sauce de poisson ( 1 volume ), vinaigre de riz ou d'alcool ( 1 volume ), sucre roux ( 1 volume ) + eau chaude ( 2 volumes ) + ( ail haché + piment selon le goût )


Préparation :


Etape 1 éplucher l'oignon puis hacher finement. Dégraisser à présent et couper le boeuf en lamelles plus ou moins grosses. Occupez-vous des crevettes en les épluchant sauf la queue à garder et en faisant une incision latérale au couteau pour enlever le tube digestif. 


Dans un saladier, vous y ajouterez, outre la viande et les crevettes, l'oignon découpé, la sauce de poisson, le sucre et la poudre saté. Bien mélanger et laisser reposer pendant 30 mn minimum.


Etape 2 cela vous laisse amplement le temps de préparer la sauce d'assaisonnement ( voir plus haut ), de cuire les vermicelles ( voir indications sur le paquet ), de les rincer à l'eau froide pour arrêter leur cuisson et de vous occuper des crudités. 


Couper le concombre en petits bâtonnets puis en petits morceaux, la salade en lamelles et passer la carotte à la rape. Le tout bien mélangé sera réservé avec le soja dans un saladier, au frais.

Etape 3 concasser à présent les cacahuètes au moulin et hacher les herbes aromatiques préalablement nettoyées. Cuire maintenant les crevettes et le bœuf dans un wok avec deux cuillères à soupe d'huile à température et à feu vif pendant 4 mn. Faire frire dans le même temps vos nems dans un bain d'huile brulant. 


Vous pouvez préparer les bols en plaçant le vermicelle de riz au fond puis les crudités, la viande et les crevettes, les nems croustillants coupés aux ciseaux et parsemer le tout de cacahuètes, d'herbes en arrosant de sauce. C'est prêt !

Quand tout est à point, une autre solution en famille est de tout mettre sur la table et chaque convive se sert des ingrédients, selon les quantités désirées en commençant par les vermicelles au fond du bol, les crudités, la viande et les crevettes, les nems sans oublier les cacahuètes et la sauce d'accompagnement.

Bien mélanger calmement, en évitant d'en faire tomber sur la table, ce qui arrive fréquemment... on a souvent les yeux plus gros que le bol... car c'est tellement tentant.



Retrouvez toutes les étapes du Big Bo Bun en vidéo :



   V
oici sans nulle doute pour un certain nombre d'entre vous le plat idéal d'été avec les rouleaux de printemps, en pleine canicule pour profiter de la fraicheur des légumes, du parfum des herbes tout en consommant protéines et féculent... pour parler comme les Dr. Cohen ou Dukan..., les gardiens de nos pulsions...

( photo : roland, CC AS 2.0 Generic )
Cela me rappelle qu'il y a quelque temps de cela, dans un magasin Tang à Paris, je dois vraiment avoir une bonne tête de vendeur car cela m'arrive souvent... mais me voilà à conseiller une dame qui souhaitait faire un régime et cherchait des idées de plats...

Si la volonté de perdre du poids reste de saison, l'été est aussi la période idéale pour sortir le barbecue, les allumettes et le charbon de bois pour préparer ensemble quelques marinades, histoire de redonner du tonus à vos grillades.


A défaut de feu de bois pour les autres, notre prochaine recette à faire également au four s'inspirera des classiques brochettes de poulet yakitori... ces délicieuses grillades à manger sans faim, autour du verre de la convivialité sous les lampions, fleurant bon les vacances.

 ( photo : Zimmelino, CC AS 1.0 Generic )
Les régimes comme le ciel peuvent attendre... Le Canard du Mékong sera ouvert tout cet été... Pas de vacances pour les affamés !

( photo : T. Nguyen, CC AS 2.0 Generic )

Archives de blog

TAGS

abats (2) agneau (3) banane (8) blogging (8) boeuf (57) boisson (4) calamar (9) canard (20) champignons (8) charcuterie (9) conso (1) crabe (7) crevettes (33) dessert (41) dim sum (16) epices (11) épices (13) fruits (13) fruits de mer (16) gibier (1) herbes (5) lapin (2) légumes (26) marché (1) oeufs (10) pates (48) poisson (24) porc (91) poulet (70) restaurant (23) Riz (26) salade (20) Sandwich (6) sauce (7) soupe (38) tofu (8) traditions (20) veau (1) végétarien (3) video mv (5) video recette (126) vidéo recette (21) video voyages (5) Voyages (24)
© Copyright
Tous droits réservés