mercredi 31 août 2011

D'Ayuttaya à Khorat : le feu sacré !

Après quelques jours dans la capitale, la suite du programme vers l'Est... Dégustations en tout genre et marché de nuit entre les vieilles pierres de la région qui sont légion : histoire de crapahuter avant de recharger nos batteries gourmandes.

Cap vers le nord puis vers l'est du royaume pour retrouver l'héritage des anciens et se plonger avec beaucoup de plaisir dans la paisible vie provinciale thaïlandaise, loin du tumulte de la foule. L'objectif, cette fois ci, plus culturel est de visiter l'ancienne capitale du royaume et de ce côté là de la frontière... les temples khmers de Phimai et de Phanom Rung.

 Départ en train avec un plateau repas fourni par la sncf thaïe avec du riz blanc, des brèdes et quelques lamelles de croquettes de crevettes. En Thaïlande, difficile de manquer... sans oublier la ronde des vendeurs ambulants !

 Ayuttaya  était dans le temps la capitale du pays, à quelques dizaines de kms de Bangkok qui prendra la relève et c'est la destination idéale pour admirer avec Sukhothai de très beaux wats de style thaï. Près de 20 ans écoulés entre ma première visite ici dans le royaume et aujourd'hui... et de mémoire... une meilleure mise en avant du patrimoine et un peu plus de monde...

Il faut bien avouer que la Thaïlande est devenue une des destinations majeures dans le monde... pour des tas de raisons dont nous reviendrons bientôt : cette année, les stats donnent à nouveau une hausse record des touristes. Il y en a pour tout le monde... plages, vieilles pierres et animaux à tout va... comme à Lopburi où les singes ont colonisé un quartier de la ville.

Et les braves touristes que nous sommes continuent à prendre du plaisir en goutant aux grands classiques de la cuisine thaïe : au menu dernièrement... du porc sauté à la pâte de crevettes, un plat assez typique adouci par du curry et quelques morceaux de poivron, par rapport à notre version, plus iodée...

Des rouleaux de printemps ??? Ou plus précisément, afin de ne pas entretenir la confusion, des nems thaïlandais qu'on appelle ici et dans d'autres pays des popiahs, à base de galette de blé, de légumes et de viande : servis avec une sauce aigre-douce ou une sauce aux prunes.

Et après le tom yam kung, une autre soupe acidulée et pimentée avec du poulet, le tom kha kai ou le retour d'ingrédients de prédilection dans la cuisine locale comme le galanga et la citronnelle. Le galanga est un rhizome aromatique très utilisé en Thaïlande et c'est avec intérêt que j'ai découvert ( photo du bas ) à quoi ressemblait la plante dont sont tirées ces racines si parfumées.

Mais on ne peut parler de cuisine là-bas sans évoquer le meilleur ami des cuistots de rue... car le feu sacré du barbecue est omniprésent pour sustenter les tablées environnantes : abats, poulet, porc ou poissons. On se nourrit d'une portion de riz, de protéines et de légumes qui peuvent être servis à côté marinés ou sautés au wok, froids.

Pour avoir un plus large choix, que celui de la rue ou du quartier, les thaïs aiment à se retrouver en début de soirée dans les nombreux marchés de nuit qui s'installent à partir de 17 H dans tout le pays. Histoire aussi de profiter de l'animation et pourquoi pas d'y faire deux, trois courses en grignotant.

 On dine en définitive assez tôt et les meilleurs étals sont vite dévalisés. Le gourmand affamé a dans ce type de marché deux types de possibilité : soit de commander à l'étal choisi puis de s'installer autour d'une table en attendant qu'on vienne le servir. Soit de prendre directement en plat à emporter ou à déguster sur le pouce.

Au menu de la soirée, des satay au porc avec du riz gluant, des saucisses à la citronnelle avec encore du riz gluant... et un doggy bag avec du poulet grillé, le délicieux kai yang servi... avec ce que vous imaginez ! Au dessert, des gaufres et un délicieux jus d'oranges vertes pressées rehaussé par une pincée de sel.

 A Nakhon Rachasima, aussi connu sous l'ancien nom de Khorat, se balader dans un de ces marchés est déjà une porte ouverte vers le nord-est du pays, l'Isarn, la région agricole installée près du Cambodge et du Laos.

Parmi les spécialités de l'Isarn, figurent toute une panoplie de charcuteries éminemment rustiques dont des saucisses à la citronnelle, au porc fermenté et à la couenne de porc qui ont mérité d'être en bonne place au rayon des souvenirs de Khorat, dans le grand magasin du centre ville : faites votre choix !

Comme vous avez pu le constater, l'Isarn permet de faire le plein de calories dans une ambiance festive "sanuk" très thaïe avant l'ambiance zen des temples. Et le lendemain dans le bus, un vendeur aura raison de mes bonnes résolutions avec la collation du milieu de matinée... une saucisse de porc grillée au barbecue, fourrée à la couenne et du riz gluant...

De quoi créer le nécessaire de survie parfait pour éviter la crise d'hypoglycémie en montant sur les vieilles pierres vermoulues de la forêt... Dire qu'Angkor Wat est assez proche à vol d'oiseau... nous ramène aux beautés de la civilisation khmère qui rayonnait sur une grande partie de l'Asie du Sud-Est.


En sortant d'un temple, les traditionnels attroupements et étals nous permettent de nous remettre de nos émotions avec de petites bananes très parfumées qu'on fait griller au feu avant de les aplatir et de les servir avec du miel.

 Et pour tous ceux qui apprécient les douceurs, la Thaïlande réserve quelques desserts dont les détails m'échappent quelque peu... Difficile de communiquer dans une autre langue que l'anglais, assez peu parlé ailleurs qu'à Bangkok et les lieux très touristiques... Depuis une semaine, le temps du teint halé peut-être... beaucoup me parlent en langue thaïe... ce qui ajoute à mon embarras ! 

Glace pilée avec du lait de coco et des parfums de pandanus... Des haricots rouges azuki... Intéressant...!

Une valeur sure... les glaces dont de délicieuses réalisations au taro, un tubercule violet très employé dans les préparations sucrées comme ce petit dessert au taro et au lait de coco.

Et pour ceux qui raffolent des desserts multicolores comme dans le 13e, très sucrés aux saveurs insolites... un grand classique avec des châtaignes d'eau, quelques lamelles d'agar-agar et des parfums à découvrir !

Du sucre pour la route... car l'heure est déjà au départ et à l'insouciance retrouvée du repos des vacances.

P.S : merci de tous vos messages d'encouragement... Le Canard Du Mékong continue malgré les aléas de la vie.

Archives de blog

TAGS

abats (2) agneau (3) banane (8) blogging (8) boeuf (57) boisson (4) calamar (9) canard (20) champignons (8) charcuterie (9) conso (1) crabe (7) crevettes (33) dessert (41) dim sum (16) epices (11) épices (13) fruits (13) fruits de mer (16) gibier (1) herbes (5) lapin (2) légumes (26) marché (1) oeufs (10) pates (48) poisson (24) porc (91) poulet (70) restaurant (23) Riz (26) salade (20) Sandwich (6) sauce (7) soupe (38) tofu (8) traditions (20) veau (1) végétarien (3) video mv (5) video recette (126) vidéo recette (21) video voyages (5) Voyages (24)
© Copyright
Tous droits réservés