mardi 6 septembre 2011

La tentation de Bangkok


Dernière chronique thaïlandaise pour clôturer notre blog aux couleurs des vacances avant de revenir garnir ici-bas notre menu de recettes, forcément inspirées par le voyage...

J-... de façon de plus en plus diffuse... le compte à rebours a commencé pour le départ, entrainant fatalement pincements au cœur et vagues à l'âme. Finies les vacances... mentalement on commence à rebrancher, on pense petit à petit à la reprise de ses activités professionnelles... et puis aussi il y a cette sourde mélancolie de devoir quitter le continent asiatique illuminé par les jours heureux du farniente...

Seuls resteront en définitive les souvenirs de l'été et les plaisirs trop fugaces de nos repas aux couleurs de l'Asie du Sud-Est dont nous tacherons à notre modeste niveau d'en reproduire la majorité des nuances.

 Il manquera quand même l'inégalable fraicheur des fruits et légumes de ce jardin inépuisable que nous nous plaisons à apprécier comme ces salah, de gouteux fruits du serpent dont l'épluchage ne va pas de soi mais qui s'avèrent parfumés à souhait, comme des ramboutans aux saveurs plus prononcées et légèrement acides.

Une dernière virée pour voir la mer et continuer à se régaler de ces produits iodés que la population sait s'y bien accommoder en usant avec générosité du piment... comme à Sriracha ( ou Siracha...! ), petite ville située pas très loin de Chonburi, à quelque 100 kms de Bangkok.

L'occasion là-bas de déguster une assiette de fruits de mer à la volée... servie avec une sauce très épicée où  avaient été mixés piments verts, vinaigre, sucre, ail et sauce de poisson.

 Le mot Sriracha si vous êtes un habitué de la cuisine asiatique doit certainement vous rappeler quelque chose car dans nombre de restaurants chinois et vietnamiens, c'est le nom de cette sauce qui est proposée pour épicer les soupes et tous les autres plats en définitive...

Mais, contrairement à ce que l'on pourrait penser, si à Sriracha, il existe bel et bien des sauces d'accompagnement pour déguster les fruits de mer... il y a de fortes chances que cette bouteille en plastique remplie d'une sauce orangée, ne provienne pas de Thaïlande mais de Californie... 

 Puisque ce condiment a été popularisé par David Tran, un sino-vietnamien installé aux Etats-Unis qui eut l'idée au départ de créer une sauce pour épicer le pho... puis d'en faire un accompagnement de base pour les plats asiatiques.

Différences de saveurs entre une sauce imaginée pour une soupe, pimentée mais pas trop... un peu sucrée et un accompagnement fleurant bon le feu qui est resté local pour tremper calamars, coques et palourdes à la bonne franquette...


 Le succès sera à la clé pour la société de David Tran, Huy Fong Foods  qui produit aujourd'hui plus de 10 millions de bouteilles par an malgré les petites contrefaçons qui utilisent les capsules vertes du packaging et l’emblème du coq...  ( photo : E. Martin, CC AS 2.0 Generic )

 Petite parenthèse à présent puisque la ville de Sriracha est qu'à quelques kms de Pattaya, un endroit bien à part en Thaïlande où " l'industrie du loisir "  prospère à l'ombre des palmiers... entre go-go bars et autres salons de massage rendant l'ambiance un rien glauque au sud de la ville.

 ( photo : Michael Janich )
Je me doutais bien que beaucoup d'hommes n'allaient pas dans ce pays uniquement pour la beauté des plages et les saveurs des pad thai ou du tom yam kung... mais là on dépasse allègrement tous les poncifs sur l'association mâle occidental  et sa " girlfriend " thaïe...

Deux heures plus tard, l'essentiel est dit... direction Koh Samet, la plage des habitants de Bangkok pour gouter aux délices des poissons grillés et rechercher le calme de la nature, l'île étant censée être un parc national mais semble grignotée par les mâchoires des bulldozers trop prompts à la construction de resorts...

Deux façons de faire frire le poisson rapidement... comme cette manière singulière de le couper latéralement en deux ! Et toujours ce plaisir de gouter aux produits de la mer servis de manière très simple : avec de l'ail frit et accompagné d'une coupelle de sauce de poisson avec de l'ail, de l'échalote... et du piment !

L'autre méthode est d'entailler le poisson profondément puis de le faire frire et de le servir par exemple avec une succulente salade de mangues vertes ou de le proposer à la vapeur et de le déguster avec une sauce à base de jus de citron et d'ail.

A Bangkok, c'est plutôt le poisson chat embroché dans de grosses baguettes en bois et grillé au barbecue qui a les faveurs de la clientèle des restaurants de rue. Mais pour nos derniers repas en Thaïlande, nous ferons quelque infidélité aux plats thaïs... tant cette mégapole offre de choix éminemment alléchants pour qui aime la cuisine asiatique.

Les touristes et les expatriés japonais très nombreux ont entrainé la création de centaines de restaurants spécialisés et c'est un plaisir de déguster des plats de poissons comme de l'anguille sauce tare, un de mes pêchés mignons dans des ambiances cosy.

Une envie de kimchi et de viande grillée...? Les banchan du barbecue coréen nous attendent...!

Un besoin de salade et d'herbes aromatiques...après toutes ces protéines ? Direction le pho et autre bo bun... pour les accros aux plats d'à côté que nous sommes !

 Ce ne sont pas évidemment les restaurants vietnamiens qui manquent pour se régaler de nem nuong ... une des spécialités très appréciées par les thaïs.

De quoi ne pas s'en remettre au fast food international et apprécier toutes les richesses de la cuisine asiatique... même si Bangkok vient d'être élue destination touristique de la planète par le site Tripadvisor... sur des critères un rien contestables ( une nuit d’hôtel dans un 4 étoiles, une pizza, un martini... et un trajet de 8 kms en taxi ) avec une valeur de 78,89 € sur ces éléments de coûts. Paris restant à des hauteurs stratosphériques ( 304 € ! )...

Peut-être de quoi encourager davantage les Français de plus en plus nombreux à venir s'installer en Thaïlande avec un coût de la vie estimé à quatre fois moins élevé qu'en France, voire davantage... sans parler du climat, de l'accueil de la population... et de l'excellence de sa cuisine !
 
 Le rêve inaccessible d'un autre ailleurs qu'on peut maintenant placer dans un coin de son imaginaire et faire ressurgir, le temps d'une grève des transports, d'une journée sans soleil ou dans un moment de grande solitude...  L'héliotropisme patientera.


Archives de blog

TAGS

abats (2) agneau (3) banane (8) blogging (8) boeuf (57) boisson (4) calamar (9) canard (20) champignons (8) charcuterie (9) conso (1) crabe (7) crevettes (33) dessert (41) dim sum (16) epices (11) épices (13) fruits (13) fruits de mer (16) gibier (1) herbes (5) lapin (2) légumes (26) marché (1) oeufs (10) pates (48) poisson (24) porc (91) poulet (70) restaurant (23) Riz (26) salade (20) Sandwich (6) sauce (7) soupe (38) tofu (8) traditions (20) veau (1) végétarien (3) video mv (5) video recette (126) vidéo recette (21) video voyages (5) Voyages (24)
© Copyright
Tous droits réservés