lundi 25 novembre 2013

Boeuf aux champignons et gingembre

Une recette de fin de saison quand les températures commencent à inciter à rester chez soi... pour faire de bons petits plats avec les produits de l'automne...

 Cette saison 2013 ne figurera pas dans les annales ! De mémoire de chercheur hexagonal de champignons, ce fut maigre... bien qu'on trouve toujours de quoi remplir son panier de tous les trésors que les bois peuvent nous réserver au fil d'un fossé ou d'une clairière. Cèpes et autres oronges, à l'année prochaine...! Les plus tenaces braveront la bise hivernale naissante en continuant de traquer chanterelles, girolles, pieds de mouton et autres trompettes.

( capture d'écran showshanti.com )
Point besoin heureusement pour les futurs cuisiniers de cette recette de devoir pénétrer profondément dans la forêt tropicale pour dénicher, tel le paysan thai, les fameux khone het qu'on peut traduire par champignon termite ( Termitomyces fuliginosus ) dont on est en plein dans la cueillette jusqu'en janvier. Une gourmandise sylvestre qui s'arrache en Asie du Sud-Est et surtout à Bangkok où une assiette de salade yum avec ces fines saveurs boisées, va allègrement vous coûter plus de 15 € au restaurant. 

( Licence C.C : Esme_Vos )
Bien sûr, les esprits économes auront noté qu'à l'ouest de Bangkok, la forêt sauvage de Kanchanaburi regorge de ces champignons... on parle quand même de trois jours de marche pour dénicher les termitières... et leurs précieux sillages... Quand on aime, on ne compte pas ses efforts !

( Licence C.C : xlynx )
 La recette est inspirée d'une préparation tirée du livre " Thai cooking made easy " par Sukhum Kittivech mais il est presque difficile d'attribuer une nationalité précise à ce plat, tant le bœuf aux champignons est une spécialité prisée dans nombre de restaurants " asiatiques ". 

( Licence C.C : Earthworm )
On le retrouve généralement accommodé de champignons noirs, dont la qualité gustative est toute relative, mais qui est partie intégrante de la cuisine de par leur couleur décorative et la texture croquante qui fait les délices des palais autochtones.

( Licence C.C : eddy_ )
L'autre " avantage " de cet ingrédient du fait de sa fadeur... est qu'il prendra le goût des autres aliments et la sauce. Avant de manger pour dénicher l'amour tout à l'heure... on peut se nourrir et se soigner car certains vous diront que les champignons noirs sont un excellent remède pour faire baisser votre taux de cholestérol...

( Licence C.C : Hobobiker )
Aussi, des saveurs sauvages boisées au gré d'une cueillette en forêt feront certainement mieux l'affaire. A défaut, prendre des pleurotes au marché ou bien revenir sur la préparation de base où vous réhydraterez les champignons chinois secs dans de l'eau chaude pendant quelques minutes.

Durée : 45 mn


Temps de préparation : 1 H

Ingrédients pour  personnes :

200 g de bœuf à griller
200 g de champignons frais ( au choix )
1 oignon
1 oignon vert
1 morceau de gingembre ( de la taille d'un pouce )
1 cuillère à soupe de sauce de poisson
1,5 cuillère à soupe de sauce de soja claire
1 petite cuillère à café de poivre
1 cuillère à café rase de sucre
3 cuillères à soupe d'eau.
Préparation :
Etape 1 nettoyer les champignons frais avec un couteau : enlever la terre, rincer éventuellement et conserver les parties saines puis les couper en morceaux.

 
Dans un wok à feu vif, moyen, mettre deux cuillères à soupe d'huile à température, ajouter les champignons pendant 10 mn en remuant fréquemment et saler très légèrement à la fin. Les champignons ont rendu leur eau et précuits pour la suite.
Etape 2 émincer le boeuf en lamelles assez fines après avoir dégraisser votre viande avec un couteau bien aiguisé, faire mariner avec la sauce de poisson et réserver au frais au moins 20 mn. Eplucher pendant ce temps l'oignon que vous émincerez, nettoyer et hacher grossièrement l'oignon vert puis éplucher le gingembre à détailler très finement. 

Etape 3 faites chauffer le wok à feu vif avec deux cuillères à soupe d'huile pour faire revenir le gingembre et les oignons émincés pendant une petite minute puis ajouter le bœuf toujours à feu vif. Cuire en mélangeant selon votre goût 1 à 1mn 30 maxi, ajouter les champignons et assaisonner avec la sauce de soja, le sucre et mouiller avec un peu d'eau.

En moins d'1 mn maintenant, le plat est prêt, verser à la fin les oignons verts, deux tours, du poivre et servez chaud avec l'immuable riz blanc !

Retrouvez aussi la recette en vidéo...
( Le grand retour du camescope z'ailé !...;-)


 

 L'estomac rassasié, intéressons-nous à présent aux traditions du pays puisqu'il y a une semaine, avait lieu dans le royaume thaï comme chez ses voisins, certainement l'une des plus belles fêtes du continent asiatique : Loy Krathong.

( Licence C.C : John Shedrick )
C'est une fête colorée, très pittoresque dont les significations sont nombreuses lors de cette pleine lune du 12e mois lunaire : fin de la mousson, libération spirituelle de l'esprit symbolisée par les lanternes allumées en forme de lotus, voguant au gré des flots du Mékong et autres fleuves du pays pour repartir ensuite du bon pied... à coup d'agapes somptueuses !

( Licence C.C : notanyron )
Et simultanément avait lieu aussi Yi Peng, un autre rite dont l'idée est presque semblable avec cet hommage aux cieux où ce sont des offrandes aériennes cette fois-ci qu'on libère pour une " remise des compteurs à zéro "... avant de faire de nouvelles bêtises... selon les dires de certains mécréants... que nous ne sommes pas, bien sûr !

( Licence C.C : spotter_nl )
Si votre frêle esquif vogue sans encombre sur la rivière ou si votre lanterne volante monte jusqu'au 7e ciel... les vœux que vous ne manquerez pas de faire à l'occasion seront exaucés à coup sûr ! Idéal en particulier pour les amoureux de sortie pour banqueter... s'étreindre tendrement et se promettre une union éternelle sous la bienveillance des cieux.

( Licence C.C : Takeaway )
En France, aujourd'hui, on fêtera dans un autre état d'esprit... la Sainte Catherine et ses Catherinettes...! Hélas, moins pittoresque. Encore que... en cherchant bien, il y a de cela deux semaines à peine en Chine avait lieu Guanggun Jie... le jour des célibataires, il fallait y penser... le 11 novembre ( 11/11 pour la symbolique ! ).
( Capture d'écran : usa.chinadaily )
Au pays de l'enfant unique et d'une certaine pression sociale pour trouver les bons partis, cette fête est devenue extrêmement populaire et c'est la date obligée pour faire la fête entre amis... organiser un blind date, draguer gentiment lors du karaoké obligatoire... ou se marier aujourd'hui et dire au-revoir au célibat.
( Licence C.C : gurms )
Mais tout le monde est convié à déguster quatre batons de chocolat ou quatre you tiao chacun ( pour 11/11, symbolique oblige ! ), ces beignets chinois ressemblant à des churros dont la forme rappelle le 1... Manger pour trouver l'âme sœur... il fallait y penser !

( Capture d'écran : Hungrynow.asia )

Archives de blog

TAGS

abats (2) agneau (3) banane (8) blogging (8) boeuf (57) boisson (4) calamar (9) canard (20) champignons (8) charcuterie (9) conso (1) crabe (7) crevettes (33) dessert (41) dim sum (16) epices (11) épices (13) fruits (13) fruits de mer (16) gibier (1) herbes (5) lapin (2) légumes (26) marché (1) oeufs (10) pates (48) poisson (24) porc (91) poulet (70) restaurant (23) Riz (26) salade (20) Sandwich (6) sauce (7) soupe (38) tofu (8) traditions (20) veau (1) végétarien (3) video mv (5) video recette (126) vidéo recette (21) video voyages (5) Voyages (24)
© Copyright
Tous droits réservés