jeudi 20 mars 2014

Porc adobo

Ah l'Asie du Sud-Est et ses généreux terroirs, si parfumés, aux épices suaves et aux divins fumets...! En avant pour un grand classique des fourneaux asiatiques... On vous garde une place à table !

Nous revoilà après une bonne petite période d'abstinence fort longue qui nous incite en guise d'entrée à déguster sans préambule un plat pinoy tout en rêvant de se prélasser du côté des plages mythiques de l'archipel philippin aux plus de 7 000 îles ! Avec gourmandise... voici l'adobo.

( Licence Creative Commons : chotda )
Difficile de faire mieux comme fantasme bien que la cuisine française familiale ait un peu l'équivalent de cette recette asiatique typique pour rester derrière nos fourneaux mais cela fait aujourd'hui un peu partie des mets oubliés de la tradition hexagonale... j'ai nommé le poulet au vinaigre ! 

( Licence C.C : Trish Steel )
Une volaille de terroir mijotée dans le vinaigre et la sauce tomate notamment... je dois avouer qu'en plusieurs décennies en France, je n'ai jamais eu le loisir de goûter à cette partie savoureuse du patrimoine tricolore...

( Licence C.C : Paul Goyette )
Il faut dire que de Manille à Mindanao en passant par Palawan, ce mets mijoté d'origine philippine peut être considéré comme le plat national de l'archipel dont il existe de multiples versions. Concrètement, il s'agit d'un ragoût de poulet... de porc ou les deux ensemble dont le goût caractéristique tient du mélange sauce de soja et vinaigre notamment. 

( Licence C.C : chotda )
La cuisine philippine n'a bien sûr pas l'illustre réputation des autres traditions gourmandes de la région et il sera difficile de dénicher ici un restaurant de spécialités... mais sa spécificité vaut qu'on s'y arrête de temps à autre dans le Canard Du Mékong car c'est une fusion des influences hispaniques et chinoises, mêlée au monde malais susceptible de faire saliver son prochain !

( Licence C.C : Daniel Lobo )
Dans cette partie du globe que nous aimons tant, tout cela est fort exotique pour nous, davantage habitués aux dim sum, à la soupe Phnom Penh et autre banh mi... Une curiosité forcément très intéressante pour des fourchettes et baguettes un rien curieuses...

( Licence C.C : canorus )
 L'autre grand avantage est que la recette est simple à mettre en œuvre avec des ingrédients qu'on trouve quasiment partout. Non négligeable bien sûr... à moins de vouloir faire roots à tout va et d'aller dénicher du vinaigre de noix de coco par exemple...! Bon courage soit dit en passant pour trouver ça... ;-))

( Licence C.C : jfortugaleza )
Car vous pouvez faire le porc adobo avec du vinaigre de vin blanc ou de cidre, en minorant les quantités étant donné qu'il est moins doux que le même assaisonnement philippin. Il faudra cependant veiller à l'équilibre des saveurs derrière votre marmite entre la sauce soja, l'autre ingrédient spécifique et le vinaigre, l'un ne doit pas trop prendre le pas sur l'autre.

( Licence C.C : oldandsolo )
 Adobo vient de la cuisine espagnole quand à l'origine : sous toutes les latitudes, venait l'éternel problème de la conservation des produits carnés avant l'arrivée de la chaîne du froid et une marinade à base de vinaigre et piment permettait de préserver en ralentissant la croissance des bactéries.

( Licence C.C : Tamorlan )
Aux Philippines, adobo désigne le mode de cuisson avec les deux ingrédients incontournables cités au-dessus, auxquels s'ajoutent de l'ail et des feuilles de laurier. Bref, on peut s'évader de ses fourneaux et de l'hexagone sans course superflue tel l'aficionado de cuisine à errer comme une âme en peine derrière les rayonnages d'un supermarché asiatique parisien un samedi après-midi par exemple... Expérience vécue jadis à plusieurs reprises...!

( Licence C.C : rnav1234 )
Et puis sans bourse délier, et aussi sans prendre l'avion... la cuisine continue de nous faire rêvasser paresseusement à d'autres contrées plus exotiques et ensoleillées, forcément plus vertes que notre pré carré. I had a dream...

( Licence C.C : Wui Lun )
Dans les recettes d'adobo les plus courantes, deux cuissons au choix sont pratiquées : on fait ainsi mariner la viande avant de la retirer et de la faire revenir avec un filet d'huile au wok. Le porc ainsi saisi est servi avec du riz, avec la sauce réduite pour la première méthode.

( Licence C.C : Cooey2ph )
Cette étape apporte une petite saveur " grillée " au ragoût mais en fervent partisan du mode familial de la cuisine française, on peut se contenter comme aujourd'hui de faire mijoter longuement, comme un ragoût de base et de regarder poétiquement la mer de Célèbes.

( Licence C.C : Julien Lagarde )
La petite touche personnelle de votre fidèle serviteur zailé à défaut d'aller dénicher du vinaigre de canne à sucre...? Ajoutez un peu de sauce d'huitre à la place d'une partie de la sauce soja... pour plus de goût ! Et votre propre coup de main inimitable...!

( Licence C.C : don2g )
Pas de sauce de poisson cette fois-ci vu que l'on utilise aussi cet assaisonnement aux Philippines ( patis, c'est son nom ). Et pour ceux que ce type de sauce intéresse, ne manquez pas cette semaine l'excellent article de Suthon Sukphisit du Bangkok Post qui consacre un bel article sur le nam pla ou comment distinguer l'incroyable variété thaïe de ces sauces à travers les poissons utilisés et savoir reconnaitre les meilleurs produits locaux...

( Licence C.C : GrimReynard )
Prenez une viande maigre comme du filet pour en revenir à la recette, c'est ce qui est utilisé en principe mais en Asie, personne ne criera au crime de lèse-majesté si on utilise la sacro-sainte poitrine de porc, persillée et si gouteuse... qu'on aime tant ici... Idéal pour un régime hyperprotéiné.

Temps de préparation : 1 H 30

Ingrédients pour 3, 4 personnes :

500 g de viande de porc
4 cuillères à soupe de sauce de soja claire 
1 cuillère à soupe de sauce d'huitre
4 cuillères à soupe de vinaigre de riz ( ou vinaigre blanc )
25 cl d'eau
1 cuillère à soupe de grains de poivre
3, 4 gousses d'ail
4 feuilles de laurier

Préparation :
Etape 1 préparer la marinade en mélangeant vinaigre, sauces d'huitre et de soja avec le poivre. Froisser les feuilles de laurier et incorporer dans la marinade. Découper le porc en morceaux de la taille d'une bouchée dans un saladier avec la marinade, bien remuer et laisser au frais pendant au minimum 20 mn. Pendant ce temps, éplucher l'oignon ainsi que les gousses d'ail que vous hacherez. Au bout du temps de marinade, égoutter le porc seul et réserver.

Etape 2 verser à présent un filet d'huile à feu moyen dans une casserole à fond épais pour faire revenir l'oignon jusqu'à coloration, ajouter ensuite le porc et faire bien dorer l'ensemble 2 mn. Faire revenir à son tour brièvement l'ail avant de verser toute la marinade avec l'eau. 

Lors de la reprise de l'ébullition faire mijoter la préparation en couvrant 30 mn puis 30 mn supplémentaires à découvert à feu doux. Écumer et rectifier l'assaisonnement au final de façon à avoir un bel équilibre des saveurs. Servir le porc adobo avec l'éternel riz blanc nappé de sauce... et régalez-vous !

Pour avoir une sauce épaissie à la française... n'hésitez pas à servir la viande dans un plat sans la sauce que vous ferez chauffer à feu vif jusqu'à avoir la consistance voulue et que vous verserez ensuite sur le porc adobo. Pour la déco, un peu d'oignon vert fera joli aussi... Cela ressemble beaucoup à du porc au caramel mais le goût est très différent. Paprika...piment...??? A votre convenance.

( Licence C.C : Trishhhh )
On peut d'ores et déjà prendre date avec la belle saison qui arrive vitesse grand v en vous proposant aussi dans l'index des recettes qui est à votre disposition tout en haut à gauche, une autre préparation d'adobo cette fois-ci avec du poulet grillé au barbecue. Avis aux amateurs de belles braises et de fumets forestiers !

( Licence C.C : riacale )
Désolé pour notre discrétion... mais Le Canard continue à grande peine ses traversées du Mékong... et le timing n'est pas toujours favorable. Le déménagement en Corse, une fainéantise sans nom ( étudiant, un prof m'appelait " l'asiatique indolent "...;-)) et la pause de notre activité professionnelle nous ont incités à d'autres activités.

( Licence C.C : Rajesh_India )
Deux projets ont ainsi abouti et demandent pas mal d'énergie... la conception de recettes pour une marque et la mise en projet depuis quelque temps d'un livre de cuisine qui devient réalité, la confirmation de l'éditeur étant effective depuis la veille. Dead line pour le manuscrit... début juin. On y croit...!

( Licence C.C : TofflerAnn )
Tout ceci n’interrompra pas le cours des choses mais modifiera néanmoins la fréquence de parution de nos prochaines recettes. Et pourtant il y en a des choses à dire sur l'Asie du Sud-Est des saveurs...! Car dans à peine un mois devrait débouler l'autre grand nouvel an du continent... mi-avril. On en reparle bientôt en 2558... avec le sourire de Songkran, Pimay ou Chhaul Chnam...
( Licence C.C : SteveMcN )

10 commentaires:

  1. J'essaie ça ce week end. Cool!

    RépondreSupprimer
  2. Ah voilà enfin notre Philippe ! Déçue d'apprendre que tu auras désormais moins de temps à nous consacrer, nous les affamés mais ravie pour tes nouveaux projets ! Tiens nous au courant.
    Bon WE

    MK

    RépondreSupprimer
  3. Merci beaucoup pour cette recette encore une fois superbement documentée et dont la lecture seule assure le dépaysement et la démangeaison des papilles !
    Bonne chance et bonne continuation dans vos nouveaux projets...!
    Bien à vous,

    Elise

    RépondreSupprimer
  4. Premier message sur votre blog.
    j'ai juste une question: avec quoi servir ce porc adobo ? (en plus du riz, cela va de soi ; ) )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Vaste question ! Mais pour un plat en sauce aussi typé, c'est vrai que le riz est idéal ou des pâtes, des nouilles sautées aux légumes seraient parfaites...La deuxième option serait d'y adjoindre des légumes comme quelques feuilles de chou chinois coupées et plongées dans la sauce 20 mn avant. La troisième serait de se la jouer à la française...;-)) et d'y mettre de bonnes vieilles pommes de terre avec une ou deux carottes, on saucerait comme dans un bon bourguignon avec du pain ;-))

      Supprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  6. Cuisine de ponton6 avril 2014 10:06

    Délicieux ! J'en ai fait deux fois dans la même semaine, une fois au porc, une fois avec des pilons de poulet. Merci pour cette recette simple et facile.

    RépondreSupprimer
  7. Le soleil de l'Ile de Beauté ne doit pas arranger pas l'indolence... Mais tu n'as pas l'air de chômer pour autant. Tant que tu nous envoies quelques saveurs de temps à autres, je suis en paix ! A moi cette nouvelle recette !!

    RépondreSupprimer
  8. Vos recettes on l'air toujours aussi délicieuse! Je suis à l'heure actuel une mordue de votre cuisine même si je suis loin d'avoir tout essayé! :)

    RépondreSupprimer
  9. à essayer demain bonjour Philippe ravie que le blog soit toujours là à publier de nouvelles recettes

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont libres et non modérés... Merci de donner une identification ( même symbolique ) à vos messages... d'éviter le spamming, la publicité gratuite ou les liens déguisés... que je me verrais contraint de supprimer !

TAGS

abats (2) agneau (3) banane (8) blogging (6) boeuf (54) boisson (4) calamar (9) canard (20) champignons (8) charcuterie (9) conso (1) crabe (7) crevettes (33) dessert (41) dim sum (14) epices (11) fruits (13) fruits de mer (15) gibier (1) herbes (4) lapin (2) légumes (26) marché (1) oeufs (8) pates (45) poisson (23) porc (86) poulet (65) restaurant (23) Riz (22) salade (19) Sandwich (6) sauce (6) soupe (37) tofu (8) traditions (19) veau (1) video mv (5) video recette (107) video voyages (5) vidéo recette (18) Voyages (24) végétarien (3) épices (13)
© Copyright
Tous droits réservés

Asia news

Loading...